La Coupe du monde de l’insomnie

La Coupe du monde de l’insomnie

Actualités
Copié !
Processed with VSCOcam with c1 preset

De Ronaldo qui supplie les supporters de le laisser dormir aux fans du monde entier, surexcités et rivés à leur téléviseur, la plus grande compétition de football empiète sur les horaires de sommeil de la planète entière. Voici des infos exclusives de la part de notre reporter sur tous ceux qui ont du mal à marquer des points en matière de sommeil.

Il y a 16 ans presque jour pour jour, je me suis réveillée à 4 heures du matin en pleine semaine et je suis sortie dans les rues de Manhattan encore plongées dans l’obscurité. J’y ai retrouvé une foule de gens tout aussi cinglés que moi, se dirigeant d’un pas pressé vers le bar le plus proche. Le but n’était pas d’aller boire un verre, on voulait simplement regarder le match et ce n’était pas le fait qu’il se déroule à l’autre bout du monde qui allait nous arrêter.

Pendant cette nouvelle Coupe du monde, le décalage horaire m’est plus favorable. Il n’en reste pas moins que les fans de foot ont tendance à préférer le ballon rond au sommeil. Voici quelques infos qui devraient vous ouvrir les yeux sur ce phénomène.

La veille, arme de destruction massive ?

La science montre que le manque de sommeil peut avoir un impact sur la santé. Lorsque les supporters iraniens faisaient la fête au pied de l’hôtel hébergeant l’équipe du Portugal, ils n’essayaient sans doute pas d’affaiblir le système immunitaire des joueurs portugais mais espéraient peut-être que les tenir éveillés leur donnerait l’avantage lors du prochain match. Cristiano Ronaldo est même apparu à la fenêtre de sa chambre, expliquant par des gestes qu’il avait besoin de dormir. La vidéo de Ronaldo essayant de faire taire cette foule bruyante vaut son pesant d’or.

Cela peut prêter à sourire, mais de nombreuses études ont démontré que le manque de sommeil peut avoir un impact négatif sur le comportement au cours de la journée. Une étude a comparé le manque de sommeil à la consommation d’alcool et a démontré qu’un manque de sommeil, même léger, « cause une altération des performances cognitives et motrices comparable à celle causée par les taux d’alcoolémie définis par la loi ».

Selon le Dr Christopher Winter, manquer de sommeil, même sur une courte période, est une très mauvaise chose. Interviewé pour notre blog, il indiquait que « à court terme, se priver des effets réparateurs du sommeil peut causer des troubles de la mémoire, une perte de poids, un manque de discernement, des temps de réaction plus longs et une augmentation du cortisol, l’hormone du stress. »

Et nous avons déjà quelques données à partager pour cette Coupe du Monde en Russie. Le Japon a joué contre le Sénégal le 24 juin et le match s’est déroulé tard dans la nuit pour les Japonais. Résultat : notre communauté japonaise a dormi 17 minutes de moins par rapport aux quatre dimanches précédents.

Alors, la tactique iranienne a-t-elle fonctionné ? Au final, l’Iran et le Portugal ont fait match nul et Ronaldo a raté un penalty important. Bon, pour être tout à fait honnête, il faut sans doute plutôt mettre ça au crédit du gardien de but iranien qu’à une défaillance des facultés motrices de Ronaldo… Mais comment en être sûr ? C’est impossible ! C’est en revanche certain que le manque de sommeil n’a pas aidé le joueur portugais.

Sleep

Nokia Sleep vous permet d’avoir une vision en profondeur de vos nuits en mesurant vos cycles de sommeil et votre rythm…
En savoir plus

Le jour en pleine nuit ?

Les matchs se déroulant très au nord, il existe un autre problème qui ne se voit pas à la télévision : le manque d’obscurité. À Saint-Pétersbourg, à cette époque de l’année, il fait jour jusqu’à minuit et l’envie de se balader dans les rues à des heures indues n’est pas le seul problème. Selon un article paru dans le New York Times, la lumière tend à maintenir éveillé et ces longues journées rendent le sommeil difficile car la lumière « agit comme un stimulant, à l’instar de la caféine, y compris chez les personnes non-voyantes ». Je vous l’accorde, ce dernier point peut sembler étrange. Mais apparemment nos yeux contiennent une protéine, appelée mélanopsine, qui détecte la lumière et se trouve dans une partie de l’œil différente de celle qui nous permet de voir. Si l’on ajoute à cela le fait que l’horloge biologique des joueurs est mise à rude épreuve, il ne fait aucun doute que leurs performances risquent d’être affectées.

Insomnies à San Francisco et à Singapour

Bien que les États-Unis ne se soient pas qualifiés cette année, les supporters américains ne manquent pas. Dans son article pour le San Francisco Chronicle, Ann Killion évoquait sa passion pour la Coupe du monde et concluait en conseillant aux fans les plus assidus d’opter pour la sieste.

Si l’on sait qu’à Singapour, les matchs commencent à 20 heures et s’achèvent à 4 heures du matin, inutile de préciser que les supporters ne dorment pas beaucoup. Certains expliquent qu’ils essayent de compenser le manque de sommeil pendant le week-end, d’autres affirment que sacrifier quelques heures de sommeil en vaut la peine, la Coupe du monde n’ayant lieu que tous les quatre ans.

Les données dont nous disposons confirment également ce phénomène. Nous avons étudié les données liées au sommeil de nos utilisateurs à travers le monde lors des précédentes compétitions, qu’il s’agisse de l’Euro 2016, de la précédente Coupe du monde ou du Super Bowl, et nous en sommes arrivés à la conclusion que si les supporters ne ratent aucun match, c’est souvent au détriment de leur sommeil.

Vous suivez la Coupe du monde ? Si c’est le cas, pendant que vous potassez sur la phase de groupes, ne négligez pas vos phases de sommeil. Consultez tous nos articles sur l’importance du sommeil. Et si rien de tout ça ne marche… il vous reste quatre ans pour rattraper les heures de sommeil perdues !

Susie Felber

Susie is a writer, comedian, and producer who has worked in TV, film, theater, radio, video games, and online. As the daughter of a hard-working M.D., she's had a lifelong interest in health and is currently on a personal mission to "walk the walk" and get her writer's body in better shape.
Loading Article...