C25K : ma préparation pour une course de 5 km

C25K : ma préparation pour une course de 5 km

Se revitaliser
Copié !

En septembre, je participe à une course de 10 km ! Accompagnez-moi aujourd'hui dans mon étape intermédiaire : les 5 kilomètres.

Dans ma tête, j’entends déjà mes amis éclater de rire. Après tout, ne suis-je pas celle qui s’est abonnée pour deux ans à un studio de fitness tout proche, mais qui a dû y aller peut-être dix fois dans cette période ? Comme c’est probablement le cas pour vous aussi, ce sont mes bonnes résolutions qui me poussent, comme au début de chaque nouvelle année, à vouloir bouleverser totalement ma vie. Pourtant, un déclic s’est produit il y a quelques semaines. Je devais me bouger !

Alors, pourquoi maintenant ?

Je travaille depuis environ un an et demi depuis mon domicile, ce qui a eu des répercussions sur mon bien-être, surtout après ce très long hiver. Je me sentais toute molle, j’avais des douleurs de dos permanentes. Lors d’une visite chez un orthopédiste, ce fut le choc : hernie discale dans la colonne cervicale. Je sais que les hernies discales sont plus fréquentes à mesure que l’âge avance, mais je ne suis pas encore si vieille. De la kiné et beaucoup de patience ont fini par soulager les douleurs. Mon corps m’indiquait sans équivoque que je devais m’occuper de moi davantage. La décision était prise : j’allais faire du jogging. Et ce afin d’atteindre l’objectif de pas quotidien, ce que je ne pouvais pas faire sans trajet vers un lieu de travail. J’ai donc obtenu l’accord du médecin pour ma résolution.

La volonté était là ! Mes chaussures de sport — du temps de la salle de fitness — traînaient encore dans mon armoire. Il ne me manquait plus qu'un plan (de course).

J’avais déjà entendu beaucoup de bien de C25K (une application en anglais pour iOS et Android). C25K signifie « Couch to 5k », soit « du canapé à cinq kilomètres ». Le programme de course de l’app a été créé par l’Américain Josh Clark en 1996.

L’entrepreneur a découvert à l’époque sa passion pour le jogging. Clark s’est alors donné pour objectif de faire courir plus de gens. Découvrez ici notre interview (en anglais) de Josh Clark.

L’idée derrière C25K ? Combler l’écart entre la marche et la course, pas à pas, pour arriver tôt ou tard à courir en continu.

C25K devait m’amener à courir cinq kilomètres d’affilée au bout d’un entraînement de huit semaines. Pour suivre mes courses et tracer mes progrès, je me suis créé en outre un plan d’entraînement dans Runkeeper (iOS et Android). Ce qui est top : Je peux connecter très facilement Runkeeper et Health Mate.

Pour chaque session, il y a une phase d’échauffement et une de retour au calme de cinq minutes chacune, par lesquelles je commence et je termine mon entraînement en marchant.

Vous pouvez consulter mon plan de course ici.

Runkeeper

Très honnêtement : la semaine 1 a été dure. Je savais que je n’étais pas en forme. Mais je n’avais pas pensé que courir 60 secondes et marcher 90 secondes en alternance me demanderait tant d’efforts.

Encore plus honnêtement : chaque semaine et chaque nouveauté dans le plan d’entraînement étaient tout aussi difficiles. Mes mollets me faisaient souffrir, ce que j’ai appris à soulager grâce au stretching. Entre temps, j’ai aussi trouvé des astuces pour réduire les points de côté.

Les plus grands défis ont été pour moi les sessions d’entraînement au cours desquelles je devais courir pour la première fois des parcours plus longs d’un seul trait. Mais j’ai tenu le coup. Même en vacances, je me suis « torturée » avec 3,2 km à travers les collines viennoises. J’y ai découvert le quartier idyllique de Grinzing et ses innombrables vignobles. Cela en valait la peine !

Grinzing

Évidemment, il fallait que l’étape de 4 km tombe sur mes vacances en mer Baltique. Aussi difficile que soit la séance d’entraînement, je n’oublierai jamais la promenade sur la plage déserte à 7h30 du matin, et la vue sur la mer sans fin.

Ostseeurlaub

Croyez-moi, à chaque nouvelle semaine qui commençait, j’ai douté de moi. Je pensais toujours en boucle : « C’est impossible, mon corps n’est pas fait pour cela. »

Spoiler : on peut vraiment y arriver !

Ce que j’ai appris au bout de huit semaines ?

Que le pantalon de jogging doit avoir une certaine longueur pour que les cuisses ne frottent pas entre elles, parce que ÇA FAIT MAL ! Je sais aussi que je préfère courir le matin plutôt que le soir.

Ce qu’on ressent en terminant avec succès une session est grandiose. Je suis extrêmement fière d’avoir réussi à aller si loin.

Je déteste avoir à vraiment dire/écrire cette phrase, mais : ce que j’ai réussi, vous pouvez le réussir aussi !

Dans le prochain article, j’espère pouvoir vous raconter que je me prépare à courir 10 km. Vous en saurez aussi plus sur la course du parc zoologique d’Erfurt à laquelle je vais prendre part en septembre — avec succès, j’espère.

Ariane

Ariane arbeitet bei Nokia Health als Brand Marketing Specialist und betreut hier die Pressearbeit. Ihr Ziel ist es, dass Sie in der Zeitung einen Artikel über unsere Produkte lesen. In ihrer Freizeit erkundet Ariane die bayerische Natur oder ist mit einem Buch auf dem Balkon zu finden.
Loading Article...